When in Lomé, part II

Trysha Gaba - WI Lomé 1
Trysha Gaba - WI Lomé 2
Trysha Gaba - WI Lomé 3
Trysha Gaba - WI Lomé 9
Trysha Gaba - WI Lomé 4
Trysha Gaba - WI Lomé 5
Trysha Gaba - WI Lomé 6
Trysha Gaba - WI Lomé 7
Le jour de mon départ, je me suis fait un mini kiff comme on dit. Un après midi tranquille à la plage avec tout ce que la vie m’a offert de plus top : mes sœurs et des potes barjes. Si si, pour sécher le boulot pour un après-midi à la plage, il faut aimer prendre des risques, surtout si c’est avec moi. Bah oui, leurs têtes pourraient se retrouver sur le blog. Ahaa, maintenant vous visualisez. 😀

Enfin bref, pour tout vous dire, je me suis laissée emporter pendant ces deux semaines par le traintrain boulot, maison, dodo au point d’en oublier de me faire plaisir. Alors le dernier jour j’ai craqué ; je n’en pouvais plus. Je voulais quitter Lomé avec le plus de bons souvenirs possible mais jusqu’à ce jour, j’en avais eu très peu. Je vous passe les détails. Non au fait je ne vous les passe pas : une connexion internet qui marche à peine, pas le temps pour voir mes copines comme je l’aurais souhaité (bon ok j’arrête de me plaindre vu que c’est déjà passé). Du coup ce fut super de pouvoir se détendre pendant quelques heures et de prendre le temps de profiter de ce que j’apprécie le plus à Lomé : la mer et la bouffe.

Manger une dernière fois de vrais gambas avant de revenir à Paris où ces derniers ressemblent à des crevettes, ça n’a pas de prix. Et pour couronner le tout, on s’est retrouvées sous la pluie toutes trempées d’eau, mais qu’est ce qu’on étaient heureuses! N’y a t-il pas que ça qui compte au final? Faire ce qui nous rend heureux?

Allez, je vous fais la bise.