Pourquoi je ne sacrifierai pas ma vie pour un enfant

Pourquoi je ne sacrifierai pas ma vie pour un enfant

La pire phrase que j’ai entendu de parents c’est le fameux : « j’ai sacrifié ma vie pour toi« .

Oh, stop. Quand est-ce que moi, enfant, je t’ai demandé de sacrifier ta vie pour moi? 

Je ne sais pas si les parents se rendent compte de l’impact de cette phrase sur leurs enfants? C’est quoi le but? Les faire se sentir coupable d’être la cause des problèmes de leurs parents?

D’abord il faut se mettre en tête qu’un enfant n’a pas demandé à venir au monde, c’est vous qui l’avez ramené dans ce monde. Si vous n’imprimez pas cet aspect dans votre cerveau dès le départ, vous êtes dans de beaux draps. Les parents ont donc le devoir de protéger leurs enfants, de les nourrir, de les éduquer et de faire tout leur possible pour leur assurer une bonne vie parce que les enfants n’ont rien demandé.  

En prenant la décision de faire un enfant, on s’engage à rencontrer des difficultés et à les assumer. Sinon on en fait pas. Point.

Le jour où j’ai entendu cette phrase, je me suis promis de ne jamais sacrifier ma vie pour mes enfants. Du moins dans le sens où le mot « sacrifice » était exprimé. Pourtant je suis la première à ne jamais dire jamais. Mais là, c’est vraiment jamais.

En parlant de sacrifier sa vie, il faut comprendre sacrifier ses rêves, ses espoirs, ses projets, ses ambitions. Ca peut paraitre rude dit comme ça mais en venant au monde aucun enfant ne nous demande pas de sacrifier notre vie pour lui. Au pire juste notre corps. Hahaha.

Et encore, le corps ça se retrouve. A coups de sport ou à coups de bistouri. Mais les rêves, plus on laisse le temps passer, plus ils nous échappent. Et plus ils s’échappent, plus on devient frustrés et aigris. 

Un enfant, ça grandit hyper vite. Vous vous privez pour lui, mettez vos rêves dans un carton pour lui et donnez tout ce que vous avez pour lui et un jour, il s’en va vivre les siens et vous transposez toute votre frustration, vos regrets et vos échecs sur lui. 

Personnellement, j’ai toujours fait en sorte de ne pas accuser les autres d’un malheur ou d’un choix que j’ai fait. Par exemple quand j’ai raté mon premier Bac, j’ai mis la faute sur l’absence de mon père. C’était facile. Bah oui. Mais quelques années plus tard, en y repensant, j’ai raté cet examen parce que je n’ai pas bossé pour l’avoir. Au lieu de ça, j’ai binge watché les deux premières saisons de Desperate Housewives alors que j’étais en plein examen. La preuve l’année qui a suivi, je l’ai eu mon Bac. 

Tout ce que je fais et tous mes résultats découlent de mes actes et non de ceux des autres. Pareil avec les enfants. Un enfant n’est pas la cause de votre échec ou de votre situation, vous et seulement vous en êtes la cause. Point. 

Si aujourd’hui je traine toujours à écrire mon mémoire par exemple, c’est entièrement de ma faute. Mon fils ne m’empêche en rien de m’occuper ou de faire les choses que j’ai envie de faire. La preuve, j’écris cet article et je m’occupe de mon blog en trouvant le moyen d’aller faire mes shootings, d’écrire et de garder mes réseaux sociaux actifs entre autre. Si demain je veux commencer la rédaction de mon mémoire, ce n’est pas mon fils qui m’en empêchera. Pareil si j’ai envie de créer mon entreprise ou de voyager.  

Pour ma part, je n’ai pas envie de transposer mes frustrations sur lui. C’est trop dur à supporter pour un enfant. Aucun parent ne devraient sortir ce mot « sacrifice » à son enfant. Il s’en occupe. Point. 

Je n’ai pas envie de sacrifier mon bonheur pour un enfant. Je n’ai pas envie de vivre mes rêves au travers d’un enfant. Comme les parents qui veulent que leurs enfants deviennent comptables par exemple parce qu’ils ont raté cela eux même.  Je veux vivre les miens. Et je suis sure que mon fils comprendra, peut-être pas tout de suite mais dans 20 ans, que je ne sois pas là tous les jours pour m’occuper de lui ou que j’aie besoin de temps ou d’espace pour moi aussi pour vivre ma vie. Vivre ma vie n’enlèvera en rien l’amour incommensurable que je lui porte. 

Alors si vous avez envie de reprendre le chemin de l’école, de créer votre entreprise, de faire ce tour du monde, et ce ne sont que des exemples parmi tant d’autres, svp ne sacrifiez pas ces envies pour votre enfant. Il ne vous l’a pas demandé.

Le pire ce sont ces gens qui te disent : « rhooo t’as un enfant, il est encore bébé et tu veux t’engager dans tel ou tel projet? » Perso j’ai envie de les gifler ces gens. Depuis quand être mère est-il synonyme d’inertie et de résignation? On est en 2017 putain! 

En devenant parents, c’est un grand chamboulement qui s’opèrent dans nos vies certes. Il faut tout revoir. Se réorganiser. Et souvent le rôle le moins intéressant revient à la femme qui est obligée par la société de rester à la maison et d’élever son enfant. Mais rien n’empêche une femme d’être une bonne mère et de poursuivre ses rêves. D’ailleurs il y a des femmes qui le font brillamment et leurs enfants ne sont pas plus malheureux que d’autres. Au contraire. Etre une femme épanouie, c’est le meilleur cadeau que vous puissiez faire à vos enfants. 

Embarquez même votre enfant dans la poursuite de vos rêves s’il le faut. De toutes façon vous n’aurez pas trop le choix. Ce sera tout bénéf pour vous et pour lui. Et dans 20 ans, il sera fier de vous et vous fière de lui avoir montré le bon exemple. Mais surtout, vous serez fière de vous  et de tout ce que vous avez accompli. 

Et puis, la « bonne mère » n’existe pas. Hahaha. De toutes les façons, à un moment, les enfants auront toujours un truc à nous reprocher quelque soit toute l’énergie et tout l’amour qu’on leur donne. Je suis l’enfant de quelqu’un. Je sais de quoi je parle. Ils vous reprocheront d’en avoir fait trop ou pas assez alors autant écouter votre coeur. 

Des bisous.

Suivre:

36 Commentaires

  1. Babayaga
    17 avril 2017 / 7 h 22 min

    Salut Trysha , c’est drôle car je suis le seul gars qui a ecris je sais tu fais des articles plus pour les filles haha mais je suis tomber sur ta page . Je faisais des recherches pour des commentaires sur ce sujet . Tu a tellement raison et je trouve ca bien de voir qu’on est pas les seules a penser que ca pas d’allure de dire ca a ces enfants . Ma mère nous a tellement répété souvent a moi et a ma soeur qu’elle avait SACRIFIÉ sa vie pour nous , l’empechant de refaire sa vie ou peu importe car elle voulais s’occuper de nous et pas nous faire garder . On a rien demandé nous c’est son choix on rien avoir avec ca c’est sa décision d’avoir eu des enfants . Aucune mère n’a le droit de dire a ses enfants qu’elle c’est sacrifié la vie pour eux . Merci pour ton article

  2. 20 mars 2017 / 15 h 50 min

    Je partage complètement ton point de vue. Je fais énormément de choses en m’accordant du temps, cela ne m’empêche en rien de m’occuper de ma fille également. Je mène mes projets à bien et vis ma vie de femme en étant une maman célibataire. C’est mon choix et je l’assume parfaitement. Il ne me viendrait jamais à l’esprit de dire à ma fille que je me sacrifie pour elle car j’ai fait le choix de ne rien sacrifier !! Merci pour cet article

    Chacha – http://www.afrolifedechacha.com/

  3. 20 mars 2017 / 10 h 22 min

    Si ma mère avait pu lire ton article à l’époque… J’ai tellement entendu cette phrase que même la lire me hérisse les poils !
    J’attends une petite fille pour le mois de mai, et j’ai bien l’intention de ne pas poursuivre le cercle malsain du « Je me sacrifie pour vous ».

  4. 19 mars 2017 / 19 h 04 min

    Tu as bien raison, ton fils ne sera plus qu’heureux si tu l’es aussi. Alors il ne faut pas s’empêcher de vivre ses rêves 🙂

  5. 19 mars 2017 / 15 h 16 min

    Ton article est vraiment très beau! ça fait du bien de le lire^^ pour ma part, c’est devenir mère qui m’a rendue heureuse plus que tout au monde! Je me sens à ma place en élevant mon fils à la maison et en étant près de lui, je n’ai pas l’impression de sacrifier quoi que ce soit, mais plutôt de gagner en souvenirs, en moments partagés…

  6. 18 mars 2017 / 16 h 01 min

    je suis d’accord avec toi !, ce n’est pas parceque tu as des enfants que tu dois sacrifié tes rêve. je crois sincèrement que l’ont peux combiner les deux. et pourquoi les enfants ne ferais pas parti de ton rêve !! tres bon article !!

  7. 18 mars 2017 / 10 h 38 min

    Complètement d’accord avec toi ! Je n’ai jamais entendu ca de la part de mes parents (heureusement) mais souvent font des enfants égoïstement et leur rejette tous leurs malheurs à la figure. On est responsables de nos actes. Cest pourquoi jai quelques projets avant de faire un enfant (voyager par exemple ou tout simplement me découvrir en tant que femme et être stable intimement).

  8. 17 mars 2017 / 21 h 04 min

    Au moins, ça c’est dit !^^
    Je te souhaite de réussir dans tout tes projets dont ton mémoire <3 Et continue comme ça^^
    Des bisous à ton fils et à toi 🙂

  9. 17 mars 2017 / 19 h 27 min

    Ah mais c’est mon credo absolu quand j’en aurai et c’est le grand clash que j’ai avec ma belle-maman qui a ete mere au foyer toute sa vie et qui ne comprends pas comment on peut ne pas avoir envie de rester a la maison avec SES enfants. Ce genre de phrase m’offusque parce que ma maman elle a bosse toute sa vie et je m’en sors pas mal dans ma vie. Elle m’a montre qu’avant d’etre mere, elle est independante et une femme! Toutes ces personnes qui ont toutes ces choses qu’elles « auraient voulu faire si elles n’avaient pas eu d’enfants » me donne envie de leur dire: desolee mais tu n’obtiens pas de medaille de martyr de ma part pour ton « sacrifice ». tu n’es pas la premiere a avoir des enfants, le fait de ne pas poursuivre ton reve n’a rien a voir avec eux. C’est injuste, ils ne t’ont rien demande!

  10. 17 mars 2017 / 18 h 40 min

    Je suis entièrement d’accord avec ton article très touchant. Je te fais d’gnome bisous. Je viens de découvrir ton blog et j’en sui fan, j’adore ton écriture qui est facile à lire 🙂

  11. 17 mars 2017 / 18 h 34 min

    Toujours aussi fan de tes articles ! Francs, intéressants et complets avec quelques pointes d’humour. Au top. Je te souhaite plein de réussite pour tes projets à venir !

  12. 17 mars 2017 / 18 h 29 min

    Coucou la belle,
    Oh c’est un bel article que tu as écrit ! C’est vrai qu’il faut penser à soi et essayer de réaliser à ses rêves, on a parfois tendance à s’oublier en route et c’est dommage au fond !
    Gros bisous à toi 🙂

  13. 17 mars 2017 / 18 h 03 min

    Tout est dit ! Il n’y a rien de plus à ajouter ! Personnellement je suis entièrement d’accord avec toi et je trouve qu’on ne réfléchit pas assez avant de parler et de dire ce genre de choses, qui peux blesser énormément ! Je trouve ça génial que tu en ai fait un article ! Bisous

  14. 17 mars 2017 / 18 h 01 min

    Je suis absolument d’accord avec toi 🙂 En fait, depuis que je suis mère, je me dis que, certes, je ne dois pas abandonner mes rêves pour moi, pour me réaliser, pour vivre ma vie, mais aussi pour montrer l’exemple à mon fils. Qu’il intègre que rêver, avoir des objectifs, vouloir s’améliorer et enchanter sa vie ce sont des priorités. Les enfants apprenent essentiellement par l’exemple. Si un gamin voit ses parents faire du sport, y’a des chances pour qu’il en fasse et aime ça, pour les projets c’est pareil. Super article! 🙂

  15. 17 mars 2017 / 17 h 59 min

    Je suis maman d’une grande et je suis d’accord avec toi. Je fais du mieux que je peux, mais je sais qu’il y a des choses qu’elle me reprochera plus tard, comme je l’ai fait avec mes parents. On est humains, pas des êtres parfaits!

  16. 17 mars 2017 / 17 h 58 min

    Y’a « sacrifier sa vie » et « sacrifier sa vie »
    Je suis d’accord avec toi quand tu dis que notre enfant n’a pas demandé à venir au monde mais au final nous n’on plus on a rien demandé ^^
    Bisous :-*
    CapricieuZe

  17. 17 mars 2017 / 12 h 14 min

    Je ne suis pas mère non plus mais j’ai tendance à avoir cette vision-là aussi, quand j’écoute et observe les couples parents autour de moi (et vu que j’approche de la trentaine et ai des amis plus vieux que moi et mon chéri, ça commence à se généraliser). Vraiment, ça fait beaucoup bien de te lire. Si j’en ai un jour et que j’ai ce comportement, non je ne ne serai pas égoïste, et oui, moi aussi je pense qu’au final offrir à ses enfants une mère épanouie mais qui vit également sa vie c’est beaucoup plus enrichissant pour eux, et ej défendrai cette idée. Donc merci pour ton article !

  18. Mawuse R.
    17 mars 2017 / 12 h 11 min

    Superbe article.
    c’est vrai que le fait d’être maman serait synonyme de « ne plus avoir de vie », Il ne faut plus ressembler à rien pour que l’on soit sûr que tu es une « bonne maman ».
    Je me rappelle qu’on m’a déjà dit : « tu es sur que tu as une fille de 2ans? avec un ventre comme çà! Et ta façon de t’habiller? »
    J’étais sidérée, surtout que cela venait de jeunes femmes comme moi,
    Woa! donc parce que j’ai un enfant, je dois ressembler à un sac à patates, rester coincée devant les fourneaux, arrêter de vivre?
    Je suis une femme, avec des ambitions avant d’être mère.
    Bref!

  19. Morgane
    17 mars 2017 / 10 h 46 min

    Salut,
    je ne suis pas encore maman mais j’adore ton blog. Je n’ai lu que deux articles pour le moment mais ils sont très inspirants ! Merci pour tous ces conseils et de partager des éléments de ta vie avec nous. Bonne continuation pour tes projets et ta vie de famille ! 🙂

  20. Arielle
    17 mars 2017 / 10 h 15 min

    Un article, de quoi booster le moral…Les gens ont tendance à nous rabâcher les oreilles nous les jeunes mamans comme quoi avoir un enfant constitue un obstacle à la poursuite de nos rêves…mais ils ont tort de penser ainsi et le plus grand mal c’est lorsque nous manquons de soutien surtout moral et qu’on se laisse convaincre par de tels inepties…Merci pour ton article

    • Trysha
      17 mars 2017 / 10 h 19 min

      Je t’en prie ma belle. On peut être maman et pas que. On est les seules à avoir le pouvoir de décider. Il ne faut surtout pas, au grand jamais se laisser convaincre ce genre de remarques.

  21. hurtrez
    16 mars 2017 / 22 h 37 min

    Très sympa ton article! C’est vrai qu’on entend trop souvent ce mot « sacrifice » et qu’on nous cupabilise d’être maman. J’aimerai que les mentalités changent et qu’on est plus de soutien dans tout les domaines nous les mamans… ça ne serait pas une mauvaise idée! Etre maman c’est la plus belle chose au monde! Merci et bonne soirée les filles!

    • Trysha
      17 mars 2017 / 10 h 04 min

      Exactement. Même si être mère est une des plus belles choses qui puisse arriver à une femme qui souhaite avoir des enfants, on ne devrait pas culpabiliser d’être maman et en même temps de ne pas être que ça. 😉

  22. Aimée
    16 mars 2017 / 21 h 44 min

    Un article édifiant……………merci Trysha

    • Trysha
      17 mars 2017 / 10 h 04 min

      Je t’en prie ma belle 🙂

  23. safiatou
    16 mars 2017 / 17 h 25 min

    Enfin quelqun qui pense la même chose que moi…je ne sais pas ailleurs mais ici au Togo je vois de ses parents aigris qui transposent tout sur leurs enfants alors que ecs derniers nont pas demande a être la,,,je vis des scenes avec des copines waohhh jai envie de dire un mot a ses parents la mais je prends sur moi et je me rends compte de la chance que j’ai.. La vie est un choix,tu en fais un tu assumes avec tout ce qui va avec…de ne pas venir casser oreilles de gens après.. quand ils se faisaient les bisous sous la couette a croire qu’ils savaient pas ce que ça allait donner… Vivement un changement de mentalité et un auto examen de tous…merci miss pour tes articles instructifs

    • Trysha
      17 mars 2017 / 10 h 15 min

      Hahahaha, tu m’a tué de rire avec la partie des bisous. C’est ça même. Et comme tu dis, vivement le changement de mentalité. Et ça va changer. 😉

    • Trysha
      17 mars 2017 / 10 h 22 min

      😉

  24. Mikafui A.
    16 mars 2017 / 16 h 29 min

    Tout est dit. Et je suis à 100% d’accord avec toi. Surtout dans nos pays africains, j’ai l’impression qu’une fois que tu es maman, tu dois arrêter de vivre, ou plutôt ne vivre plus que pour ton enfant !
    Merci à toi. Super article.

    • Trysha
      17 mars 2017 / 10 h 26 min

      C’est surtout exacerbé en Afrique oui. Après c’est un choix. Quand tu décides de te dévouer à tes enfants, faut pas venir les accuser ou accuser le monde après pour ça.

  25. 16 mars 2017 / 14 h 50 min

    Tes mots sont justes et clairs. C’est joliment dis. Je ne suis pas de ces mères qui sacrifient sa vie pour son enfant mais je suis de celles qui veulent profiter à fond de chaque instant de la petite vie de son enfant quitte à repouser ma vie professionnelle qui ne me manquent pas à vrai dire. C’est mon choix mais je ne lui reproche pas. Au contraire, c est grâce à lui et seulement à lui que je sais ce que je veux faire dans la vie. Il m’a ouvert les yeux ce petit ange. Très bel article Trysha ❤

    • Trysha
      17 mars 2017 / 10 h 40 min

      Voilà, dit comme ça, c’est tout à fait légitime. Le plus important c’est de l’assumer et de ne pas être contrainte de le faire. Bisous ma belle.

  26. 16 mars 2017 / 12 h 46 min

    Tu as tout à fait raison.quand tu decides de mener ta grossesse au bout c’est que tu t’y es préparée et que tu pourras faire face à tous. Je comprends pas ces femmes qui disent ça. Et c’est souvent nos mamans africaines qui disent ça. Aucun enfant n’empeche ses parents de vivre leurs vies ou quoi que ce soit. Moi par exemple j’ai décidé de reprendre mes études tout en ayant un bébé et je le fait pour moi, pour evoluer professionnelement et ma fille ne sera en aucun cas un obstaclr pour moi. C’est vraiment fustrant pour un enfant d’entendre ça. Bisu

  27. 16 mars 2017 / 12 h 26 min

    Hello Trysha
    Ton article est d’une telle justesse. Je répète la même chose sans cesse autour de moi : un enfant c’est un engagement, une charge de travail et de soucis supplémentaire, ce n’est pas un accessoire qu’on veut comme si c’était le dernier sac à la mode.
    Comme toi, je n’oserai jamais prononcé de tels mots auprès de ma fille, je n’imagine pas combien cela peut être traumatisant pour un enfant de s’entendre dire ça..

    Bises à ton petit bout !

    Chloe – http://www.mademoiselleandthecity.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *