Guimi House

Guimi House

Chassez le naturel, il revient au galop.
En matière de bouffe, cette maxime s’applique complètement à moi. Je ne sais pas faire de régime, je ne sais pas m’empêcher de vouloir tester de nouveaux restaurants, saveurs ou de nouvelles cuisines, surtout quand ça a l’air super bon, je suis une FLF. Food Lover Forever. Je crois même qu’un de mes métiers de rêve actuellement serait de faire la « food-trotter » comme Fred des nouveaux explorateurs (celui qui mange aux 4 coins du globe sur Canal+) mais en moins « root » quand même, faut pas abuser.

Le temps de m’installer, de prendre mes habitudes et de sortir de la première phase de la grossesse, m’a semblé super long mais c’est fini tout ça. Je pète la forme (j’insiste dessus car ça m’a manqué), je maitrise beaucoup plus Paris et le weekend dernier, j’ai embarqué une de mes amies avec moi pour passer un après-midi entre filles et découvrir un nouveau salon de thé. Les salons de thé sympas, ce n’est pas ce qui manque par ici ; mais cette fois j’avais envie de tester un assez particulier et tout mignon repéré sur Instagram : Le Guimi House, un salon de thé qui propose des desserts hong-kongais.

J’ai toujours aimé la cuisine asiatique mais je pensais que ça s’arrêtait aux entrées et aux plats. Je ne savais pas qu’ils faisaient des desserts à part les desserts au litchi. Cliché total, enfin presque. 🙂

Le cadre
Premières impressions lorsque nous sommes arrivées devant :
– Moi : Mais c’est tout riquiqui…
– Mi : …et c’est rempli de chinoises, on sera les deux seules noires. Tu nous vois aller poser nos fesses à l’intérieur?
– Moi : Bien sur. On n’a pas fait le trajet pour rien voyons, en plus je suis vraiment curieuse de gouter à leurs desserts…
Nous rentrons et une serveuse nous installe sur les deux dernières places restantes, coincées entre quatre autre filles asiatiques qui blablataient dans un langage qu’on ne comprenait pas. Une fois l’étape du dépaysement passée (faut dire qu’on s’est mise à parler mina, pour qu’elles non plus ne comprennent pas ce qu’on disait. Ha!!!), nous nous retrouvâmes en face d’une carte assez étrange.

La carte
Elle était assez fournie : desserts à base de taro, de tapioca, de fruits divers, de gelées d’herbe, etc… « Tu voulais découvrir, eh bien découvre » me lance mon amie qui elle décida de prendre un smoothie de mangue à défaut de me regarder manger. Elle n’était pas prête pour ça. Tant pis, je mangerais toute seule.

Trysha Gaba _ Guimi House 2
Bizarrement la plus part des desserts étaient à base de mangue (je n’aime pas ce fruit) et de durian, un fruit typique asiatique qui sent pas très bon – les goûts et les couleurs ne se discutent pas – mais j’ai quand même réussi à en trouver pour mon compte en choisissant les moins chelous : une panna cotta à la framboise et une Vanilla Island composée de glace pilée au lait et agrémentée d’une boule de glace à la vanille et de graines de fleurs. Quelles fleurs, j’en sais rien. Tout ce que je sais c’est que je suis toujours vivante.

On est d’accord que la panna cotta n’est pas très asiat’ comme dessert mais bon, an nous allé. Je commence par gouter à tout ça avec appréhension puis me rend compte que c’est plutôt pas mal, c’était même très bon. Puis j’enchaine avec la glace pilée au lait qui était rafraichissante (evidemment) et comme il faisait assez chaud ce jour, c’était tout bénef. Non, la texture des graines de fleurs ne m’a pas dérangé.

Trysha Gaba _ Guimi House 3
Mon avis définitif?
J’ai vraiment aimé. C’est un endroit mignon à tester entre amis (mais plus entre copines) si on aime bien découvrir de nouvelles saveurs et textures. C’est petit mais pas étouffant et la déco kawaï rend l’ambiance super chaleureuse. On s’y sent vite à l’aise et le service est assez rapide. J’y retournerais surement un de ces quatre pour essayer d’autres desserts en attendant d’aller à Hong-Kong. Et puis, ça me tente bien de voir à quoi ressemble ceux au tapioca car j’adoooooore le tapioca.

Guimi House
Tél : 01 71 21 90 72
38 rue Tubigo, Paris 3e
France

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *