Comment arrêter de se soucier de ce que les autres pensent de vous

Top – Pixie Market // Sac – Gucci

Une des meilleures leçons que la vie m’aie apprise depuis un bout de temps, c’est de ne pas me soucier de ce que les autres pensent de moi. La plupart des gens qui me connaissent, pensent que je m’en fous de ce que les autres peuvent penser de moi et me demandent comment je fais. Même si ce n’est pas vrai, je n’ai jamais cherché à les convaincre du contraire. Je vous explique pourquoi au point 4.

La vérité, c’est que je ne m’en fous pas de ce qu’on dit et pense de moi, ou de l’avis des gens en général. Je ne suis pas un robot. Je choisis juste de ne pas m’en soucier. Nuance.

Choisir de ne pas m’en soucier, c’est décider de ne pas y accorder de l’importance. Les avis des autres peuvent me blesser, et il peut m’arriver dans certains cas d’y réagir mal dans un premier temps. Mais j’essaie de vite prendre du recul sur la situation et de me demander si ça mérite que j’y consacre la moindre énergie. Et la plupart du temps, la réponse qui en sort est un gros non. Zéro énergie à accorder = zéro réaction. Alors les gens prennent mon silence pour du je m’en foutisme.

S‘il y a bien une chose dont je suis convaincue, c’est que quoi que nous fassions, il y aura toujours une personne, quelque part sur cette terre, qui trouvera quelque chose à redire. Il y aura quelqu’un à qui notre tête ne plaira pas et qui ne nous aimera pas. Et d’un autre côté, il y a ceux et celles qui nous soutiendrons peu importe nos actes. That’s life. Plus vite on s’y fait, mieux on se porte.

Mais, puisque nous ne sommes pas des machines dénuées de sentiments, les jugements des autres peuvent nous blesser, et dans le pire des scénarios nous empêcher de vivre et nous tuer à petit feu. C’est là où il faut savoir faire la part des choses.

Les réseaux sociaux n’ayant rien arrangé, n’importe qui peut se permettre de vous balancer son avis non sollicité juste parce qu’il pense qu’après avoir vu quelques photos de vous, son avis sur ce que vous devez faire/dire ou pas est légitime.

*
**

Si ce que les autres pensent de vous ne vous empêchent pas de vivre votre vie tranquillou, bienvenue au club. En revanche si ces jugements vous touchent au point d’impacter négativement votre vie, voici comment arrêter de ne plus vous faire du sang d’encre sur le sujet.

1- Ayez confiance en vous

C‘est la clé. Pour ça, il faut que vous commencez à vous aimer si ce n’est pas encore le cas. Prenez conscience du super être humain que vous êtes. Aimez toutes les particules de votre être au point qu’aucun jugement que ce soit à leur encontre ne vous fasse douter de vous. Vous seule savez ce que vous valez et ce n’est certainement pas aux autres de vous dire ce que vous êtes ou n’êtes pas, ou ce qu’il faudrait faire ou ne pas faire.

Manteau – H&M

2- Évitez de prendre les choses personnellement

Des fois, ce n’est pas contre vous que la personne en a après. C’est après ses propres démons intérieurs. Vous n’avez pas à faire vôtre les batailles des autres. Si par exemple une personne est connue pour raconter des vacheries sur tout le monde, c’est clair comme l’eau de roche que ce n’est pas vous le problème. Et consacrer la moindre énergie pour répondre à cette personne, c’est juste de l’énergie gaspillée. Ignorez la et continuez votre vie.

D‘un autre côté, il y a aussi ces personnes qui pensent que le monde entier en a après elles. Que tout ce qu’elles font est scruté par les autres. Calm down. En réalité, les gens sont assez préoccupés par leur propre vie et vous êtes le cadet de leur soucis, mieux ils ne pensent même pas à vous. Donc, décompressez et vivez votre vie.

Dans les deux cas, ce n’est pas toujours contre vous. Et même si c’est le cas, faites comme si ce n’était pas contre vous. C’est de cette façon qu’on arrive à s’immuniser contre les jugements des autres.

3- Si ce que vous faites vous rend heureux/heureuse, continuez

Je pense que tant que vos actes ne sont pas posés sciemment dans le but de nuire à autrui, vous n’avez pas à vous soucier de ce que telle ou telle personne en pense. On est tellement concernés par ce que les autres peuvent bien penser de nous qu’on s’empêche de vivre librement et de faire les choses qui nous rendent heureux. C’est grave d’attendre la validation des autres pour agir. On ne vit plus dans ces circonstances et on laisse aux autres le pouvoir d’avoir le contrôle sur nos choix. Vous ne voulez plus manger de viande, faites. Vous voulez manger toute la viande du monde, faites. Your life, your choices.

4- Vous n’avez pas besoin de vous justifier

Nos croyances sont calquées sur ce qu’on a vécu tout au long de notre vie alors c’est normal que d’une personne à l’autre, les compréhensions ne soient pas les mêmes. En fonction de la personne en face de vous, c’est à vous de voir s’il est utile de vous justifier ou pas. Sinon, en général vous n’avez de compte à rendre à personne, si ce n’est à vous même. Essayer de se justifier à tout prix est dans la majorité des cas, surtout quand ça concerne vos choix personnels, une grosse perte de temps. Surtout que les gens ne comprennent que ce qu’ils veulent comprendre.

5- Tout le monde n’est pas obligé de vous aimer

Oui vous avez bien lu. N’essayez pas à tout prix de vous faire aimer par la terre entière. Même le chocolat n’a pas que des adeptes. Pourtant il ne se préoccupe pas de ceux qui ne l’aiment pas. Il se contente de faire plaisir à ceux et celles qui l’aime. Ok, le chocolat n’est pas un être humain mais vous voyez bien ce que j’essaie d’expliquer. Soyez comme le chocolat.

6- Focalisez vous sur vos objectifs

Lorsque vous avez une vie bien remplie, c’est très compliqué de trouver du temps de cerveau disponible pour penser à ce que les autres disent de vous. Et puis entre nous, on ne peut pas empêcher les gens d’émettre des jugements. Autant se focaliser sur ce qui compte le plus pour nous et avancer.

Manteau : H&M ) // Top : Pixie Market // Jeans : H&M (old) // Chaussures : Stradivarius (old), similaire ici  // Sac : Gucci // Collier : Asos 

**
*

Lorsque j’ai voulu acheter ce manteau, une personne m’a dit que la couleur était trop criarde, que le manteau était trop long et trop gros pour moi et que ça me tasserait. Est-ce que son avis m’a empêché de l’acheter et de le kiffer? N-O-N. My life, my fucking choices.

*
**

Votre vie n’est plus la vôtre quand vous laisser constamment les autres décider à votre place si elle est bien ou pas. Il est important dans ces moments de se rappeler qu’on parle ici de « votre vie », et pas « celles des autres ». Une vie où vous seule savez ce qui est bien pour vous ou pas. Et tant que vous êtes heureux comme ça, tant mieux. Après tout, les avis des autres, c’est comme les trous du c**. Chacun en a un. Alors autant vous faire plaiz et les laisser parler si c’est leur façon de se faire plaisir.

Comment faites-vous pour passer au dessus de ce que les gens pensent de vous? Vous y arrivez ou pas? Dites moi tout.

Peace and love.

*Image à épingler sur Pinterest*

SHOP THE POST