6 raisons de venir s’installer à Lomé

Je suis née et j’ai grandi à Lomé, capitale du Togo. Un tout petit pays situé entre le Bénin et le Ghana.

Le fait notable pour lequel notre pays est connu, c’est d’être le pays d’origine du footballeur Adébayor Shéyi.

Il n’y a pas que lui qui vienne du Togo. La championne française de judo, Clarisse Agbegnenou est d’origine togolaise. Les Toofan aussi.

Si vous voulez plus d’informations sur le sujet, allez checker la page wikipédia du Togo.

*
**

Je suis rentrée à Lomé il y a quelques jours, et plus les jours passent, plus je me dis que ce ne serait pas une mauvaise idée de rentrer définitivement, ou du moins, d’envisager de rentrer beaucoup plus souvent.

Enfin, l’idée est encore à un stade embryonnaire, mais voilà 6 raisons qui me donnent envie d’en refaire mon pays de résidence.

1- Le climat

Il fait beau ici toute l’année. Même si j’ai appris à kiffer l’hiver et à trouver que le froid n’est pas si mal tant que tu as les bons vêtements, j’ai toujours préféré les saisons chaudes.

Celles où on peut s’habiller léger, celles où on peut aller à la plage et où l’eau est agréable toute l’année, celles où les gens ont constamment le smile. Pas besoin de cures de vitamine D pour avoir le moral au top. 

Parce que oui, la vitamine D en compléments alimentaires n’existe pas ici. Il suffit de sortir de chez toi pour que la nature elle-même fasse le boulot.

En plus, Lomé est située sur la côte. Ce qui fait que les plages, ce n’est pas ce qui manque ici. Dès qu’il y a besoin de décompresser, direction la plage.

Mais il n’y a pas que des plages au Togo. Il n’y a pas que Lomé non plus. Il y a d’autres villes à l’intérieur du pays comme Kpalimé ou Atakpamé où le climat est juste parfait, parce qu’il n’y fait ni trop chaud, ni trop froid.

Et je ne vous parle pas de la nature luxuriante qu’offre l’intérieur du pays. C’est un truc de fou. Je pense que chaque ville mériterait un article à part, tellement il y a de choses à dire.

2- L’hospitalité

C’est ce qu’on dit de nous dans la sous-région. Que le togolais a le sens de l’hospitalité.

Les togolais sont particulièrement gentils avec les étrangers. Je ne sais pas trop quoi en penser, mais c’est comme ça. Ici vous croiserez des personnes de diverses nationalités qui se côtoient en toute tranquillité. C’est un vrai melting pot où la différence attire plus la curiosité que de l’intrigue.

3- La tolérance religieuse

Le Togo est un pays majoritairement animiste avec une proportion à peu près égale de chrétiens et de musulmans. Pourtant, cette diversité n’a jamais créé de problèmes dans le pays. Tout le monde a le droit de pratiquer le culte qui lui convient sans que personne ne le juge. Enfin, même s’il existe une certaine hypocrisie où les chrétiens jugent les animistes alors que…

Enfin, bref. Ce n’est pas le sujet du jour.

4- Le coût de la vie.

Lomé comparée aux autres capitales de la sous-région est vraiment abordable. Avec 300.000 FCFA (500 euros) par mois, on peut très bien vivre ici. A condition d’être casanier. Parce que dès qu’on rajoute les notes de sorties, d’essence, de restaurants et autres loisirs, le budget peut très vite augmenter. Mais encore, ça reste correct.

Se loger reste très accessible. Comptez en moyenne 250 euros pour une villa de 3, 4 ou 5 chambres avec jardin et tout et tout.

Les produits et la nourriture locale s’obtiennent à des sommes modiques. En revanche, lorsqu’on veut acheter des produits importés, on peut vite tomber dans des prix excessifs. Surtout lorsqu’on a vécu à l’étranger et qu’on sait que ces trucs ne coutent que dalle. Mais c’est le prix à payer. On se dit que si on rajoute les coûts du transport des marchandises + les locaux + le personnel + les impôts + etc, bah ça se comprend.

Le seul poste où le bât blesse, ce sont les prix des télécommunications. Mais j’ai remarqué que des efforts ont été faits, parce que depuis que je suis rentrée, je m’attendais à ce que la connexion internet me fasse chier, et pourtant, jusqu’ici tout va bien. Et c’est une excellente nouvelle et une des vraies raisons qui me donnent envie de rester. Parce qu’avant, je ne me plaignais que de ça. Du coût d’internet et de sa lenteur.

5- Les opportunités d’affaires

J’ai quitté le Togo en 2015, et quand je suis rentrée pour la première fois en mars 2020, j’ai remarqué que de grandes améliorations ont été faites.

Il y a de nombreuses routes principales qui étaient dans un sale état qui ont été refaites, de nouvelles routes sont entrain d’être construites, l’aéroport a été refait, le port a été agrandi, les formalités administratives commencent à être réglementées et informatisées, le climat d’affaires beaucoup plus fluide (on peut créer son entreprise en 24h) et un travail a commencé à être fait sur la corruption.

En matière de business, le Togo est un pays où pratiquement tout reste à faire. Lomé est en plein chantier, et il y a des thunes à se faire. Mais il y a un mais.

Venir au Togo avec l’idée d’opérer de grandes innovations est une chimère. Les gens sur place ne vous attendent, ou n’attendent pas votre business comme le messie. L’idée ici, c’est d’apporter des solutions efficaces et efficientes aux nombreux problèmes qui existent déjà. Et de le faire bien. A condition de rester pragmatique et de garder en tête que les mentalités sur place sont assez déstabilisantes quand on y est pas habitué. 

6- La sécurité

J’ai grandi ici, et je ne me suis jamais sentie en danger. A partir du moment où on évite les endroits dangereux comme les plages non surveillées et les manifestations où on a rien à faire, tout se passe bien.

La police est partout dans la ville. Partout partout. Et cette présence dissuade toute personne animée d’actes répréhensibles de passer à l’action.

Lorsqu’on sort dans des endroits populaires, ce n’est que du bon sens, de ne pas s’afficher avec des effets qui attirent la convoitise.

Certes, personne n’est à l’abri d’un cambriolage ou de se faire piquer son porte-monnaie dans le tohu-bohu d’un endroit rempli de monde, comme partout ailleurs, mais ici, ce sont des faits rares.

*
**

Si vous avez envie de partir à l’aventure, d’avoir un cadre de vie agréable qui reste tout de même abordable, oubliez un peu la Thaïlande et venez jeter un coup d’œil au Togo. Vous allez kiffer.