4 choses importantes à prévoir avant votre accouchement pour vivre plus sereinement l’arrivée de bébé à la maison

Chouchou à 8 mois

Lorsqu’on est enceinte, on nous bassine avec le fait de préparer notre valise de maternité à l’avance mais croyez moi, ce n’est pas la chose la plus urgente à faire.

Je me rappelle qu’on avait oublié deux trois choses à l’époque (oui, bientôt 3 ans) et l’hôpital nous les a fournies.

Alors la valise de maternité, il faut certes la préparer à l’avance mais ce n’est pas ce qu’il y a de plus impérieux à faire.

Si je devais renouveler l’expérience une seconde fois, je m’organiserai différemment. Et il y a d’autres choses que je préparerai à l’avance, en même temps que ma valise de maternité.

Sachant que ni vous, ni votre gynéco n’ayez le pouvoir de savoir la date exacte à laquelle votre enfant va décider de venir au monde, c’est au plus tard, dès le début du troisième trimestre qu’il faudra vous y mettre.

1- Faites vous une beauté.

Passez au salon de coiffure : Optez pour une coupe ou une coiffure qui ne demandera que très peu voire aucune maintenance, car avec bébé, les nuits seront courtes et les shampoings espacés.

Soins du visage : Si vos moyens vous le permettent, offrez vous une séance de soins chez votre esthéticienne et commencez par simplifier votre routine beauté.

Investissez dans des produits efficaces et multitâches : un bon anti-cernes et dans des produits tout-en-un. Comme dans un démaquillant qui nettoie et hydrate en même temps le soir, une crème qui hydrate et camoufle les imperfections le jour, un gel douche bébé-maman tout doux qui fait shampoing ou une huile pour corps, cheveux & visage. Des produits pratiques en somme.

Vos ongles : Si vous n’êtes pas contre, faites vous poser des extensions ou optez pour une pose de vernis permanent. Oubliez les vernis lambdas qui vont s’écailler au bout de quelques jours et laissez vos doigts dans un piteux état. Au mieux, optez pour des ongles au naturel, coupés courts.

S’épiler ou pas, telle est la question : Vous faites ce que vous voulez dans ce cas.

Faites vous belles avant votre départ à la maternité. Après, vous n’en aurez plus vraiment l’occasion. Du moins pas dans les premières semaines qui suivront votre accouchement.

Je vous explique. Tout d’abord, la douleur et les bobos de l’accouchement en général vont vous faire oublier votre apparence physique, puis une fois que bébé sera là, vos journées et vos nuits seront accaparées par ce petit être qui ne sera nourrit que d’attention et de lait.

Cependant ce n’est pas pour autant que vous apprécierez ce que vous verrez chaque fois que vous passerez devant un miroir : cheveux hirsutes et gras, grosses cernes sous les yeux, ventre qui fait blorp blorp et pyjamas que vous portez depuis 3 jours.

C’est pendant ce court instant devant le miroir que vous apprécierez ces quelques heures que vous avez consacré avant l’accouchement à prévoir le coup.

2- Prévoyez une garde robe spéciale pour votre retour à la maison avec bébé.

En faisant les achats de puériculture et de vêtements pour votre futur bébé, pensez aussi à vous. On est tellement à penser au bébé qui arrive qu’on oublie qu’il y a une vie pour nous aussi après sa naissance.

Si vous ne voulez pas trainer en pyjamas crados et en vêtements informes toutes vos journées, je vous suggère de créer une garde robe capsule qui sera composée de :

5 ou 7 sweaters ou t-shirts de couleurs (en fonction de la saison). Avec un bébé à la maison, la lessive c’est au moins deux fois par semaine. Alors vous aurez de quoi faire la rotation. Pas blanc ou de noir. Le premier se salit vite et sur le deuxième on voit bien le vomi de bébé.

2 ou 3 pantalons/jeans  façon mom, c’est à dire taille haute, ample et confortable. Ils cacheront votre ventre et font plus chic qu’un jogging. Prenez les tailles en fonction de votre corpulence au troisième trimestre de grossesse, parce qu’entre nous, si vous n’êtes pas mannequin chez Victoria Secrets, le ventre et les kilos ne vont pas partir en 1 mois.

1 ou 2 robes amples qui ne ressemblent pas à des sacs à patates.

1 bonne paire de basket ou de tennis pour les rendez-vous post grossesse : kiné, gynéco, formalités administratives, courses, etc…

3 jolis pyjamas pour les jours où vous ne sortirez pas de chez vous et où vous aurez la flemme de porter autre chose. Ça arrive souvent. Très souvent.

L’important c’est de choisir des vêtements simples qui se coordonnent facilement entre eux, afin de ne pas passer des plombs à vous demander quoi porter et finir par enfiler votre pyjama de la veille qui pue le vomi de bébé.

3- Cuisinez vos repas à l’avance.

Si vous ne devez faire qu’une seule des recommandations de cet article, choisissez celle là. Vous n’imaginez pas le chemin de croix que ça peut être de bien manger lorsqu’on vient d’avoir un bébé.

Le temps de trouver l’idée de ce qu’on va manger, de penser à l’effort que ça va prendre en plus de le préparer, on finit par se rabattre sur de la cuisine industrielle ou sur du grignotage. Et qui dit cuisine industrielle dit repas cuisinés bourrés d’additifs chimiques et d’aliments plein de calories dont votre corps n’a pas besoin.

Le problème avec cette alimentation, c’est qu’elle ne vous facilitera pas la tâche si vous voulez perdre vos fameux kilos de grossesse et votre ventre tout mou. Et si vous allaitez, votre bébé se nourrit de ce que vous ingérez.

En revanche, si vous avez pris le temps de cuisiner de bons petits plats à l’avance, vous n’aurez plus qu’à les décongeler et à les savourer sans la moindre once de culpabilité.

Quelques idées de plats à préparer à l’avance que l’on peut mettre en portions et congeler : quiches, lasagnes, soupes, haricots verts, purées de légumes, viandes rôties, curry, gnocchis, etc.

Si vous n’êtes pas une bonne cuisinière ou que vous n’aimez pas du tout passer derrière les fourneaux, demandez à vos proches de vous donner un coup de main.

Sinon, ce n’est pas la solution idéale mais c’est toujours mieux que du fast food, faites vos courses chez Picard. Ils ont de bonnes purées de légumes et des plats cuisinés plutôt équilibrés.

4- Surtout, n’hésitez pas à solliciter vos proches.

Si on dit qu’il faut un village pour élever un enfant, c’est que ce n’est pas si simple.

Tirez parti de la période où vous êtes enceinte pour préparer l’après-accouchement. On refuse difficilement un service à une femme enceinte.

En revanche, dès que vous aurez accouché, la magie n’opère plus et le pouvoir que vous aviez à faire de vos désirs des ordres disparait. Fini les petits soins de la part des autres. Hahaha. Il n’y en aura que pour bébé et vous, bah vous n’avez qu’à vous débrouiller. Vous êtes une grande fille non?

Profitez du fait d’avoir bébé dans votre ventre pour demander à vos amis et proches leurs disponibilités, et voyez avec chacun dans quelle mesure ils pourront vous être utiles.

Vous vous rendrez compte que ceux qui vous feront cadeau de leur temps auront plus d’impact positif sur vos journées que ceux qui vont acheter des cadeaux à votre bébé.

Demandez gentiment à savoir qui :

-pourra vous aider à cuisiner vos plats à l’avance ou vous apporter à manger lorsque bébé sera né,

-sera gentil de venir passer 1h avec vous pour garder un œil sur bébé pendant que vous en profiterez pour vous reposer,

-voudra bien vous accompagner chez l’esthéticienne ou à faire votre garde robe capsule,

-se portera volontaire pour vous aider à faire le ménage ou à emmener votre autre enfant à son activité extra-scolaire par exemple.

On est d’accord que vous n’hésiterez pas à faire la même chose pour eux quand ce sera leur tour. Les amis sont faits pour ça.

N’ayez pas honte de demander de l’aide. Les gens qui vous entourent ne sont pas des devins et certains ne savent même pas à quel point vos journées sont éprouvantes, même s’ils vous voient mal en point.

Ce sont les mêmes qui vous diront « pourquoi tu ne m’as rien demandé? » si un jour vous craquez émotionnellement et physiquement ; alors avant de jouer à Superwoman, demandez de l’aide. Au pire vous aurez des gens qui se défilent sans raison et dans ce cas, il vous faudra repenser vos relations.



Voilà tout pour ce que je pense être nécessaire de faire pour passer un retour moins stressant à la maison avec bébé. Si vous avez d’autres recommandations ou voulez partager votre expérience, n’hésitez pas à le faire dans les commentaires. Partagez aussi cet article avec les mom-to-be dans votre entourage. Il pourrait leur être utile.

Des bisous.

*Image à épingler sur Pinterest*

Vous n’avez pas le temps de lire l’article? Épinglez cette image sur Pinterest pour le lire plus tard.

Dans cet article